La cuisine au centre de la transition écologique

La cuisine au centre de la transition écologique

La cuisine est un lieu de partage où la famille et les amis se retrouvent autour de bons petits plats. L’ambition de chacun est d’avoir une cuisine fonctionnelle et esthétique mais, aujourd’hui, cet espace au cœur de la maison subit une mutation verte. La cuisine respecte de plus en plus l’environnement. Les choix des matières premières et de l’équipement électroménager mais aussi des gestes écoresponsables participent à un aménagement durable de la cuisine. Comment alors transformer sa cuisine pour être respectueux de l’environnement ?

Choisir des matières premières et des matériaux écologiques

Le premier pas vers le respect des normes écologiques dans votre cuisine, c’est de remplacer vos vieux meubles par d’autres plus actuels et respectueux des normes environnementales. Pour tous les meubles de la cuisine, crédences, étagères et finitions, le choix de matériaux et de composants naturels s’impose. Des matériaux naturels, sans émanation de composés organiques volatils (COV), garantissent une ambiance saine. Privilégiez des matières comme le bois naturel, le bambou, le verre, le marbre ou l’aluminium ainsi que des peintures ou des laques sans solvants.

Pour le sol de la cuisine, un revêtement sain et écologique doit être fabriqué à partir de matériaux d’origine organique peu modifiés. Ils ne rejettent pas de COV et ne polluent pas l’air intérieur. Dans cet esprit, le sol en liège est une solution durable qui a des propriétés thermique et des vertus antiallergiques. Un autre revêtement, le linoléum, remplace dans le respect de l’environnement les sols vinyles traditionnels. Fabriqué à partir de matériaux 100 % renouvelables (bois, résines végétales, etc.), le linoléum est une solution écologique pour la cuisine.

Des cuisinistes et des designers proposent de plus en plus des cuisines respectueuses de l’environnement. Pour limiter les matériaux nocifs dans certaines gammes, les industriels appliquent des normes environnementales spécifiques. La marque NF Environnement certifie ainsi qu’un produit est élaboré en tenant compte de 20 critères écologiques. La certification FSC (Forest Stewardship Council) ou le PEFC (Programme for the Endorsement of Forest) donnent la garantie que le bois est issu d’une forêt gérée durablement. Grâce à ces labels, vous pouvez choisir en toute sécurité et vous préservez la nature.

Utiliser des équipements électroménagers peu énergivores

Pour transformer sa cuisine en tenant compte des principes écologiques, il faut avoir connaissance de certains principes :

  • les appareils qui produisent du froid consomment beaucoup d’énergie,
  • plus les appareils sont grands, plus ils consomment.

De toute évidence, les appareils doivent être adaptés aux besoins réels de la famille. Placés judicieusement dans une cuisine, pas trop près d’un mur pour préserver la circulation de l’air, ni à côté d’une source de chaleur, ils fonctionnent de manière optimale.

Les étiquettes énergétiques des appareils électroménagers indiquent leur niveau de consommation, sur une échelle de A+++ à D, du moins ou plus énergivore. Après avoir analysé les consommations affichées par les fabricants, choisissez des appareils à basse consommation. Des plaques à induction sont plus économiques en énergie que des plaques électriques, de même les fours à chaleur tournante. En toute hypothèse, donnez la priorité aux programmes économiques de vos appareils.

Opter pour des équipements « éco-malins »

Pour diminuer l’impact environnemental en cuisine, pensez à de petits équipements qui protègent au mieux votre environnement et votre santé. Au niveau des matériaux, évitez le plastique qui peut être dangereux pour votre santé, car les solvants qu’il contient peuvent migrer dans votre nourriture. Pour votre matériel de cuisine, poêles, casseroles, passoires et autres accessoires, utiliser l’inox. Très sain, solide, et relativement écologique dans sa fabrication, il ne présente pas de risque pour votre santé. Le verre et le pyrex sont aussi des matériaux à privilégier.

Les robinets mitigeurs règlent le débit de l’eau. Un mitigeur filtrant induit des économies de plastique en filtrant l’eau du robinet pour la transformer en eau pure. Pour réduire les déchets, vous devez organiser votre cuisine pour pouvoir trier et stocker vos déchets. Les dessous d’évier sont organisés pour accueillir les poubelles de tri et même un lombricomposteur. Une révolution écologique en cuisine pour cultiver plantes vertes et aromates à partir d’un compost inodore !

Système de ventilation efficace

Des équipements bien choisis évacuent les mauvaises odeurs et toutes les substances toxiques qui peuvent se trouver dans l’air. Une ventilation mécanique (VMC) performante et une hotte de qualité sont indispensables. À noter que la dernière génération de hotte aspirante est équipée d’une lampe à ozone consommant peu d’énergie. Elle recharge en outre l’air ambiant en oxygène.

La cuisine respectueuse à 100 % de l’environnement n’existe pas encore. Cette préoccupation écologique est toutefois bien dans les mentalités désormais et les progrès sont sensibles.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *